Le ukulélé, l’instrument qui revient à la mode

joueurs ukulele

Le ukulélé est un instrument qui refait de plus en plus parler de lui et qui a même eu son propre festival dédié à Paris au cours du mois de Mai. Un festival sur lequel nous allons revenir pour vous présenter un peu cet instrument connu et méconnu à la fois.

Un instrument qui n’est pas si vieux

Le ukulélé est donc un instrument que tout le monde connait de nom, mais dont tout le monde ne connait pas forcément la forme. En le voyant, chaque personne s’esclaffera d’un “mais bien sûr…”, car cet instrument à cordes est connu de tous, même si il n’est pas forcément des plus communs. On a très clairement l’habitude de voir des guitares, mais moins le ukulélé, cette guitare miniature. Tout comme la guitare, cet instrument fonctionne de la même façon et ne possède toutefois que 4 cordes spéciales.

Avantage indéniable de celui-ci, il s’apprend beaucoup plus facilement et coûte nettement moins cher, ce qui permet, pour les plus jeunes et ceux qui souhaitent apprendre à jouer d’un instrument, de le faire sans avoir a débourser des sommes astronomiques.

Il existe différents types de ukulélé qui sont en rapport avec la taille de leur diapason.

  • Sopranino : 10 pouces à 12 pouces
  • Soprano : 12 pouces à 14 pouces
  • Concert : 14 pouces à 16 pouces
  • Ténor : 16 pouces à 18 pouces
  • Baryton : supérieur à 18 pouces

Le ukulélé est un instrument qui a aussi ses légendes

Mais attention, n’allez pas croire que le ukulélé ne se résume qu’à être une guitare pour enfant bon marché, c’est archi faux !

La musique ukulélé a aussi ses tubes et ses pointures comme le très célèbre hawaïen Israel kamakawiwo’ole considéré  comme une vraie légende dans son pays (au même titre que Bob Marley pouvait l’être en Jamaïque) et sa version de “Over the raimbow”.

Il y a aussi Jake Shimabukuro, véritable Joe Satriani de la musique ukulélé qui s’est surtout fait connaitre pour sa version ukulélé du tube des beattles “while my guitar gently weeps” et ses reprises, toujours bien senties, de tubes planétaires additionnées à des solos franchement impressionnants.

La musique ukulélé a son festival à Paris

Alors que l’instrument redevient de plus en plus populaire depuis le début des années 2000, que ce soit dans le jazz, la chanson française ou le reggae, celui-ci possède même maintenant son propre festival, le “Paris Festival Ukulélé“. Celui-ci s’est tenu dans la capitale française du 12 au 14 Mai 2016 dans différents lieux et a proposé des concerts, des ateliers, des conférences etc. Un véritable univers temporaire a été mis en place durant 3 jours en hommage à la musique ukulélé.

Ce festival s’est déroulé principalement dans trois lieux parisiens. Une première soirée dans le restaurant “Aux petits joueurs”, rue de Mouzaïa dans le 19ème arrondissement a accueilli l’ouverture du festival et une scène ouverte pour tous. La seconde soirée s’est déroulée au même endroit dès le lendemain avec présentation et discussion avec les groupes invités, mais aussi quelques sessions jams entre musiciens.

Enfin, le grand moment fut la journée du 14 Mai où les festivités ont commencé dès 13h à la Bellivloise, Rue Boyer dans le 20ème arrondissement. Une journée avec de nombreux concerts d’artistes régionaux, nationaux ou internationaux, mais aussi une tombola, une bourse aux ukulélés, des stands, une scène ouverte, des initiations etc.

Retour en images sur le Paris Ukulélé festival 2016

Leave a comment

Your email address will not be published.


*