Comprendre l’univers du mashup

mashup_film festival_logo

Voici quelques ressources incontournables sur le genre mashup qui permettront aux débutant de s’y retrouver.

Le mashup, c’est quoi ?

Le mashup est un genre qui consiste à reprendre des créations déjà existantes et à les assembler afin d’avoir un résultat différent. Ce genre de création de plus en populaire n’est pas sans rappeler la technique littéraire du cut-up testée par William S.Burroughs (le festin nu, Nova express..)en son temps ou l’auteur assemblait des bouts de phrases préalablement découpées et cela de façon aléatoire les unes après les autres. (ou presque aléatoire car le festin nu aura quand même été réarrangé par ses acolytes Allan Ginsberg & Jack Kerouack afin de le rendre publiable & lisible pour la plupart mais on en va pas épiloguer..)

Voici un extrait du festin nu (p.45)

L’univers de la drogue ressemble à une pyramide dont chaque étage grignoterait celui d’en dessous […], et ainsi de suite jusqu’au sommet – ou plutôt : aux sommets, car il existe de nombreuses pyramides de cames qui écrasent des milliers de gens de par le monde, et elles sont toutes fondées sur les principes de base du monopole :
1° Ne jamais rien donner gratis ;
2° Ne jamais donner plus que le strict minimum […],
3° Ne jamais hésiter à tout reprendre si l’occasion se présente.
Le Festin nu (1959), William Seward Burroughs (trad. Éric Kahane), éd. Gallimard, coll. Folio SF, 2002 (ISBN 2-07-042237-2), Introduction, Témoignage à propos d’une maladie, p. 45

Le mashup s’inspire donc (en partie) de cette technique car il reprends des éléments qui existe déjà en les assemblant de façon souvent brutale. Le web permets de réaliser facilement ses propres mashups et cela pose un certain nombres de problèmes de droits d’auteurs; Ainsi va la guerre du copyright vs copyleft. Certains prétendent que la copie rends hommage à l’originale à partir du moment ou elle diffère de l’imitation, d’autres ne souhaitent pas partager leurs créations originales. Ce panorama est certes, un peu simpliste mais, il résume l’ensemble d’une situation qui reste encore très floue en 2013.

Final Cut de György Palfi – le film introuvable

– le film introuvable de György Palfi n’est autre qu’une histoire d’amour intemporelle mais merveilleusement bien ficelée. J’ai pu le voir ce chef d’oeuvre lors du mashup film festival dans une salle pleine à craquer à Paris au forum des images de Chatelet les halles. Cette œuvre n’est pas commercialisable car le réalisateur hongrois y découpe tous les plus grands films, les faisant côtoyer dans une même pellicule et un même assemblage. Pour vous dire, il est composé de plus de 500 extraits différents, de quoi faire pleurer tout bon juriste qui se respecte. C’est un film vraiment bluffant qui rends hommage au cinéma. Si vous pouvez le télécharger – allez y !

RIP – a remix manifesto – un documentaire résumant le mensonge du copyright

– ce film documentaire de Brett Gaylor est un incontournable du genre. Il explique de façon claire et argumentée pourquoi les copyrights sont un vol et comment certains arrivent, non sans mal à les contourner. Ce documentaire sur le mashup est diffusable gratuitement autour de vous, téléchargeable, remaniable (on peut en faire sa propre version) – n’hésitez pas – c’est excellent !

http://www.streamees.com/documentaires/regarder-rip-a-remix-manifesto-gratuitement

barre de download

Everything is a remix

Voici un site internet tenu par Kirby Ferguson qui promeut la copie, le remix, l’idée du libre, c’est une bonne source d’infos à garder dans ses favoris. Ce même Kirby est allé au Ted X pour parler de son projet.

Le club des copains qui copie – un collectif sympathique et engagé

CCC_copie copains club_logo
Ce club basé à paris et surtout sur internet est en fait une association de créateurs (artistes, designer, copains..) qui propose de se copier mutuellement, cela pour prouver que la copie n’est pas nocive à la création, elle y est même indispensable. Elle vise la copie comme un dialogue pour la création. Vous pouvez donc y adhérer sur demande, proposer vos créations qui seront elles même détournées par les membres copieurs et vous copierez alors à votre tour pour détourner des oeuvres existantes. Cela fait partie de ma « to do list » 2014. Ils ont l’air très sympas !

Règles du CCC :
1. Seuls les artistes ayant été copiés par un Copain ou ayant copié un Copain peuvent devenir des Copains
2. Les Copains sont libres de copier n’importe quel artiste vivant
3. Les Copies sont des réinterprétations de leurs originaux
4. Les artistes copiés doivent en être notifiés
5. Les Copies doivent être soumises au site du CCC
6. Les Copies sont diffusées sous licence CCC

http://copie-copains-club.net/

Good copy bad copy – l’autre documentaire du genre

Encore un documentaire qui fait le point sur cette situation et qui dénonce allégrement l’abus de position dominante des copyright. Libre et téléchargeable, vous pouvez le visionner sur le net sans problème. A mettre entre toutes les mains – même les plus sales.

stealthisfilm.com

Un documentaire que je n’ai pas encore vu mais qui pointe du doigts les vielles rengaines des médias dit classique (terme un peu désuet en 2013 je l’avoue), et qui n’ont pas compris que l’usage du net se doit d’être ouvert.
A voir, revoir et apprendre par coeur

voilà c’est tout pour aujourd’hui !

Leave a comment

Your email address will not be published.


*