CITIZEN FOUR – Les révélations SNOWDEN ont encore du chemin à parcourir

EDWARD-SNOWDEN
source : wikipedia

Edwy.PLENEL de MEDIAPART nous indique (dans l’interview ci-dessous) que CITIZEN FOUR le documentaire – lui donne de bonnes raisons d’espérer (du courage dit-il) au sujet de nos démocraties, des lanceurs d’alertes et de leurs causes et de l’information en général.. Si je ne suis pas radicalement contre ce point de vue (sur les lanceurs d’alertes), je ne suis pas complètement pour non plus. En effet, après avoir vu le film citizen four, je trouve plutôt le constat de nos libertés franchement inquiétant.

CITIZEN FOUR : Un héros nommé Edward Snowden

CITIZEN FOUR est un documentaire réalisé par Laura POITRAS que vous trouverez rapidement sur la toile ou en streaming. Ce documentaire sur Edward Snowden retrace le parcours du lanceur d’alertes après ses révélations sur les écoutes massives de la NSA et la surveillance généralisée de nos états. C’est un documentaire sur la surveillance qui s’avère intéressant car il pose de nombreux sujets de réflexion.  S’il ne nous en dévoile pas davantage sur ce que l’on sait déjà (les surveillances de masse), citizen four nous rappelle à l’ordre et nous montre la voie et le courage nécessaire pour oser braver ces institutions froides. EN effet, il en faut du courage pour faire ce qu’à fait Edward SNOWDEN et je pense qu’il en faudra encore car nous le voyons bien au travers l’œuvre de Laura POITRAS, les autorités n’arrêteront ni les écoutes, ni les traques des lanceurs d’alertes.,

A quand une loi pour protéger les lanceurs d’alertes ?

On pourrait supposer que l’adage qui conviendra est le suivant « les folies sont les seules choses que l’on ne regrette jamais », mais je n’en suis pas certain non plus quand je vois le traquenard dans lequel est piégé Ed Snowden.

Il en est de même pour Julian ASSANGE, fondateur de Wikileaks, qui reste piégé dans l’ambassade de l’Equateur à Londres depuis 2 ans… et qui lutte dorénavant contre Google (http://www.mediapart.fr/journal/international/270115/contre-wikileaks-google-collabore-avec-la-justice-americaine)

Ce film, malgré ses qualités indéniables ne me réjouit pas car je ne vois que très peu de changements de comportements et encore moins d’inquiétudes politiques transparaître sur la question de la vie privé (et donc celle de la liberté d’expression), sur l’encadrement juridiques des lanceurs d’alertes, sur le fonctionnement de nos systèmes prétendus « démocratiques » (après avoir vu ce documentaire, nous en conviendrons, l’expression est complètement galvaudée et vidée de son sens) qui se révèle incapable de s’adapter à monde nouveau qui file à 100 à l’heure, guidée par la technique, la technologie et l’argent.

Surveillance de masse : Le rapport de force s’accentue entre le pouvoir et citoyens

Comme le précise E.SNOWDEN le documentaire, nous constatons chaque jour un peu plus un rapport de dominants dominés entre les citoyens et ce qui devrait être nos élus Le peuple se soucie de moins en moins de sa liberté, nous sommes nombreux à abdiquer faute de temps, de courage, de connaissances, de volonté et encore de compréhension sur les enjeux qui se jouent en ce moment. Cela me ramène à ce formidable article qui traite du sujet

A quand une prise de conscience et des actions concrètes ?
Que les élus ne sentent pas concernés par la question ou qu’ils n’aient pas a réponse, je ne sais pas. Mais, je pense que cette question est fondamentale et qu’il est vraiment temps de créer un nouveau terrain d’entente, un écosystème dans lequel puissent prospérer toutes sortes d’alternatives, sans craindre au fichage global.

Aujourd’hui, je ne sais pas.. l’histoire me donnera t-elle tord, je l’espère, même si je l’avoue, j’en doute.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*