Demain j’arrête – quelques bonnes raisons pour quitter Facebook

deconnecter

10 ans déjà que Facebook a envahi nos vies. Pour l’occasion, une petite vidéo commémorative personnalisée un poil « gnagnan » fut offerte à chaque utilisateur du réseau social de Zuckerberg. Pour être franc, je ne suis pas à l’aise avec ce réseau social(et ne l’ai jamais été)- certes, c’est assez contradictoire car je l’utilise assez frénétiquement plusieurs fois par jours (même pour ce blog) mais, à défaut de pouvoir m’en séparer complétement, j’essaie de me fixer quelques point de limites quant à son utilisation (ex : ne pas s’inscrire sur les jeux débiles, ne pas publier de selfie…).

Car Facebook, c’est un peu comme la clope, tu commences par t’en griller une en soirée à demi amoché, puis quelques années plus tard, tu réclames encore et toujours ta dose de nicotine à deux heures du mat.. méfiance donc..

Bref Facebook me gonfle un poil et voici quelques raisons qui vous aideront à la désertion de ce réseau social bien trop populaire

Demain, j’arrête ! Pourquoi quitter Facebook pour de bon?

Un outil de flicage participatif

Sur Facebook, c’est comme dans un open-space, c’est contre-productif, chacun s’épie pendant se matte, se pignole sur la vie des autres mais, personne ne produit rien; résultat, un contenu peu intéressant mais addictif (car bien souvent bête et viral)

Facebook – un réseau très contrôlé

Nous le savons, tous ce qui est sur Internet est plus ou moins contrôlé, revendu, utilisé. Ce n’est pas nouveau : lorsque le produit est gratuit, c’est que c’est vous le produit.

Facebook censure ce qu’il veut

On ne peut pas tout dire sur Facebook – certaines pages sont supprimées régulièrement car considérées comme étant gênantes. C’est ce qui s’est passé pour la page de soutien à Bradley Maning.

Facebook achète tout et trop cher

Il suffit de se renseigner et de constater leurs derniers investissements en date (Whatsapp racheté par Facebook pour 19 milliards de dollars)

Alors Pour ou contre le réseau social ?

pour info; il y a d’autres alternatives qui respecte la vie privée, ce sont des idées à étudier – je ne suis pas certain qu’elles fonctionnent dans l’immédiat mais, ça nous en reparlerons

diaspora

Leave a comment

Your email address will not be published.


*