Alors comme ça le commandant Cousteau est un salopard ?

Le-Monde-du-silence-commandant-Cousteau

Il est des rêves qui s’érodent avec le temps. Celui du commandant Cousteau tiens, vous savez Jacques Yves, le mec au bonnet rouge qui sent le poisson. Le gars de la blague Qu’est qui pue et qui sent la moule ? (réponse : le bonnet du commandant Cousteau pardi  – mouhahaha : mdr..)


Le commandant cousteau : un scientifique aux méthodes peu orthodoxes (pour ne pas dire scandaleuse)

Bref, le commandant cousteau, ce mec, ancien de la marine militaire, voguant de mer et mer sur son fier bateau (la Calypso), pourfendeur de méchants pollueurs n’a pas toujours été très sage avec les poissons et le grand bleu, faut pas croire. Il suffit de regarder d’un oeil nouveau son triste long métrage (Le monde du silence) couronné à l’époque, d’une palme d’or à Cannes, et d’un franc succès auprès du public en général pour s’en convaincre.

le-monde-du-silence

Cet homme adulé de tous, qui aura reçu des récompenses de toute part pour son oeuvre et son engagement écologique aura fait preuve à ses débuts de méthodes quelques peu brutales pour explorer les fonds marins.. C’est le moins que l’on puisse dire. Ce monsieur à la conscience écologique si propre, amoureux des océans (je pense vraiment qu’il l’eut été) n’était-il en fait qu’un Nicolas Hulot avant l’heure ?

N’était-ce qu’un personnage médiatique qui profitait de sa présence à la télé pour assouvir ses désirs d’explorateurs ?

Monsieur le commandant Cousteau : parce que dynamiter les fonds marins – vous trouvez cela normal ??

Alors, c’est vrai qu’à l’époque, le public européen ne connaissait pas vraiment la mer, le large , les poissons exotiques, toutes ces belles couleurs chatoyantes et toutes cette vie sous l’océan. Alors certes, le commandant Cousteau aura été le symbole d’une première conscience écologique pour nombreux d’entre nous (moi le premier), mais quelle ne fut pas ma surprise en découvrant cette vidéo.


On y voit dans celle-ci, la fine équipe de la Calypso en train de massacrer le corail, de tuer des requins à coup de pelle, d’achever un cachalot à coup de fusil ou encore de faire du skateboard avec une tortue marine…  Tout cela au nom de la sacro sainte science… Autant vous dire que ça me fait réfléchir sur les images que l’on gobe à longueur d’écran  et le recul que l’on peut avoir sur son époque..

Je ne me porte pas en juge absolu du commandant Cousteau, car l’époque reste l’époque et le bonhomme a quand même, fait grandir une conscience écologique auprès de nombreuses personnes, puis nous étions en 1957 quand même.. Mais je trouve aussi cela stupéfiant de revoir ces images que nous avons laissé passer sans rien dire (et voir pire, que nous avons récompensé).

On pourra toujours me dire qu’il est facile de critiquer un homme mort, à terre, mais il est des rêves de gosses qui s’effritent parfois…

2 Comments

  1. Je pense que dans 200 ans on va regarder notre époque soi disant évoluée, et on va voir que beaucoup de choses seront percues differement. Je l espere en tout cas ahahha

  2. pierron@orange.fr 22 octobre 2016 at 18 h 46 min

    cousteau etait un beau fils de pute devant l’eternel,qu’il finisse de pourrir et que les petits poissons le bouffent,juste retour des choses,cousteau grand salopard

Leave a comment

Your email address will not be published.


*