Qui sont les couchsurfers ?

Gabriele Galimberti (1977) est un photographe qui passe une bonne partie de sa vie en avion. En effet, le métier de Gabriele consiste a raconter des histoires grâce à son objectif, il tire le portrait d’inconnus à travers le monde et de ce fait, c’est un artiste qui voyage beaucoup. Il a souhaité, dans cette série intitulée « Couchsurfing » rendre hommage aux couchsurfers par le biais d’un reportage photo, le temps d’un tour du monde.

Qui sont les couchsurfers ?

On connait tous le couchsurfing : cette pratique née avec Internet qui offre la possibilité d’être hébergé gratuitement (ou d’héberger) le temps d’une soirée (ou plus) des membres de la communauté. L’idée du couchsurfing est née à San Francisco au début des années 2000 et regroupe plus de deux millions de membres(à l’époque du projet). Il est présent dans plus de 230 pays dans le monde et traduit dans 33 langues différentes.

Une série de photo sur le couchsurfing

Le couchsurfing a été créé afin d’offrir au plus grand nombre la possibilité de voyager à moindre frais et surtout d’offrir l’occasion unique de rencontrer les habitants du pays que l’on est en train de parcourir. Un super plan pour découvrir de nouvelles cultures et s’ouvrir un peu plus l’esprit. Le meilleur moyen pour comprendre cette pratique (qui se dégrade un peu avec le temps…) c’est encore de s’y plonger sans trop réfléchir et d’accepter d’héberger un inconnu chez soi, juste pour le fun.

On connait le couchsurfing mais, moins les couchsurfers.

Gabriele Galimberti nous invite par cette série de photo à constater la diversité de personnes que regroupe une telle pratique. Nous découvrons des visages, des lieux, des regards, des photos de couchsurfers qui tous, nous invitent à voyager et nous offre une autre perspective d’un nouveau monde moderne solidaire et internétisé

Pour réaliser cette série de photo, Gabrielle a hébergé plus d’une dizaine de couchsurfers (en Toscanne). Il aura couchsurfé à travers des cinq continents dans des endroits tous plus variés les uns que les autres. Cela passe de l’hotel cinq étoiles au Texas à la chambre de 5 m² dans le Sichuan partagée avec trois générations de fermiers chinois. Il fut hébergé en Ukraine dans une maison de nudistes et en Afrique (Botswana) par un pasteur évangélique.. Vous voilà prévenu, couchsurfing, c’est le monde dans sa grande diversité !

photo couchsurfer Gabriele Galimberti-Enas-Egypte-

Enas Egypte

Olena Ukraine Kiev

Olena Ukraine Kiev

photo couchsurfer Gabriele Galimberti-The-Band-U.K.-London-

The-Band-U.K.-London-

photo couchsurfer Gabriele Galimberti-Bai-Yongliang-China-Xian

Bai-Yongliang-China-Xian

photo couchsurfer Gabriele Galimberti-Ali-Egypt-Cairo-

Ali-Egypt-Cairo

photo couchsurfer Gabriele Galimberti-Catalina-Colombia-Bogota-

Catalina-Colombia-Bogota

photo couchsurfer Gabriele Galimberti-Buckely-Utah

Buckely-Utah

photo couchsurfer Gabriele Galimberti-Kenias-Botswana-Maun

Kenias-Botswana-Maun – le musicien

photo couchsurfer Gabriele Galimberti-Faisel-U.A.E.-Dubai-

Faisel Emirtats Arabes Unis .-Dubai

photo couchsurfer Gabriele Galimberti-Cesar-Peru-Lima-

Cesar-Peru-Lima

photo couchsurfer Gabriele Galimberti-Tavaris-Zambia-Kalulushi-1024x853

Tavaris-Zambia-Kalulushi – le médecin

Les travaux photographiques de Gabriele Galimberti ont, eux aussi, déjà fait le tour du monde et ont été exposé (et récompensés) dans de nombreux événements prestigieux. C’est le cas du festival des images de Vevey (Suisse), du festival italien Fotoleggendo (Rome).

NDLR : Retrouvez toutes les photos du projet sur le site de l’artiste (avec le détail de chaque rencontre)

Leave a comment

Your email address will not be published.


*