Gun nation : Le portrait des propriétaires d’armes aux usa

Zed Nelson - femmes et flingues

Zed Nelson est un artiste photographe qui propose plusieurs séries de photos fascinantes sur le quotidien des quidams qu’il croise. Observateur attentif, Zed n’a de cesse de capter les clichés qui font réfléchir. Il interroge sans cesse de son regard agile une société éprise par ses paradoxes les plus radicaux : famille, beauté, armes à feu, tout y passe et l’oeil de verre de son appareil ne nous laisse pas indifférent. Aujourd’hui, je souhaite vous présenter une série traitant des armes à feu aux USA.

gun nation father and sons

« It’s my constitutional right to own a gun and protect my family » – Mike Father and gun owner

Le portrait intime de ceux qui possèdent les armes aux usa.

La série baptisée « GUN NATION » retrace les paradoxes d’une Amérique (du nord) en berne toujours aussi malade de la gâchette et explore les conséquences de la douloureuse, mais assumée légalisation des armes à feu sur le territoire de l’oncle SAM.

Cette idée nait dans la tête du photographe anglais suite au tragique incident de la tuerie de Dunblane près d’Edinburgh qui aura provoqué plus de 17 victimes en 1996 dans une école de la région. Choqué par la violence de cette catastrophe ainsi que par le bruit médiatique et politique qui couvre cet incident – le royaume de Shakespeare débattra des semaines durant sur la nécessité d’introduire (ou de bannir) les armes à feu dans le pays – Zed part en croisade pour y comprendre la relation étroite qui lie les américains et leurs armes.

Zed Nelson - famille armée

Quid: Faut-il interdire les armes aux usa ?

Les résultats de son expédition (qui durera plus de trois ans) sont intéressants. Il confie alors à la caméra du Charly Rose Show qu’il est difficile d’interdire les armes aux États-Unis pour plusieurs raisons.

  • Tout d’abord car les armes font parti de la culture du pays et contrairement aux européens, les habitants ont souvent grandi près des armes. Il existe donc un réel besoin chez les 40% des américains qui ont une arme d’en posséder une pour se protéger.
  • De plus, il serait utopiste de penser que l’on peut retirer plus de 2 millions d’armes en circulation.. Il faut donc assumer cette réalité comme un point de non retour. Les armes aux usa sont là.

 

Zed Nelson - enfants armes

I got a A.410 from Santa Claus last year – Sarah Read, 10 ans, au magasin de son père

photo Zed Nelson - people kill people

Comment contrôler les armes aux usa  ?

Alors, si le port de l’arme à feu reste un symbole fort de liberté pour les apprentis shérifs, ils font aussi de l’Amérique le premier pays en matière de meurtres par habitants avec pas moins de 30 000 américains tués par ans. Cela ne semble pas pour autant effrayer les politiciens de ce pays qui ne cessent de communiquer lamentablement – ici pour les prochaines élections présidentielles – sur le code des armes à feu.



Cela nous donne matière à réfléchir, car les individus photographiés par Zed Nelson ne sont pas des marginaux, mais bien des citoyens américains qui votent, travaillent, font leurs courses et éduquent leurs enfants à leur manière pensant aussi pouvoir protéger leurs familles des envahisseurs ou de je ne sais quel démons.

Quelque part, les photos de Zed Nelson sont un peu le constat d’échec de cette Amérique du nord, celle de la conquête de l’ouest, des cowboys, celle d’une nation qui comme un sale gosse ayant grandi trop vite, plongé dans un bain de violence, ne sait plus distinguer son joujou de noël, de l’A.41O qui causera probablement sa perte quelques années plus tard.

source : http://www.zednelson.com/?GunNation

Leave a comment

Your email address will not be published.


*