Saviez-vous qu’il existe un musée de l’art de la chasse ?

etude héron etude héron - musée de la chasse

Tout le monde n’est pas « chasseur dans l’âme ». Cette pratique polémique fait parler d’elle depuis toujours; Si à certaines époques (comme le moyen-âge,) l’art de la chasse était encore assez bien vu de ses contemporains, il n’en est pas de même en 2017. Pourtant, il existe bel et bien selon la fondation Sommer destinée à défendre l’art de la chasse.

Pour nous aider à différencer les bons des mauvais chasseurs en quelques sortes… Témoignage

Une fondation destinée à être d’utilité publique

En 1964, François et Jacqueline Sommer, tous deux des passionnés de chasse, ont eu l’idée de créer une Fondation liée au domaine. Toutefois, sa particularité, qui en fait d’ailleurs son originalité, est qu’elle veut faire de la chasse une discipline raisonnée ainsi qu’instaurer une écologie humaniste pour entretenir la relation de l’homme avec son environnement.

Cette approche différente de la chasse lui a valu la reconnaissance d’utilité publique par le décret du 30 novembre 1966, soit deux ans à peine après sa création. Si à ses débuts, la Fondation porte encore le nom « Maison de la Chasse et de la Nature », elle devient « Fondation François Sommer » en 2013 pour rendre hommage à l’homme généreux et visionnaire qu’il était.

diane et ses nymphes - musée de la chasse

diane et ses nymphes – musée de la chasse

Une approche différente de la chasse, même pour l’époque

La « Maison de la Chasse et de la Nature » devenue alors « Fondation François Sommer » permet aux utilisateurs de la nature de se réunir afin de se partager leur passion, mais également pour s’échanger leurs expériences, créant ainsi une véritable communauté autour de l’art de la chasse

La philosophie du groupe est de prélever de manière responsable les ressources de la nature en menant une chasse de manière raisonnée. Elle découle de la manière de penser de François Sommer qui considérait qu’il est du devoir du chasseur de gérer les espèces sauvages et les espaces qui les accueillent ce qui en a ainsi fait les valeurs de la Fondation.

Qu’en est-il de la vision de François Sommer après 50 ans ?

Si le concept de chasse gestion de François Sommer s’est largement imposé de nos jours, des efforts restent à faire au niveau de la protection de la biodiversité. Il est également remarqué que l’esprit de la chasse a évolué vers l’approche « rationnelle et sportive » qu’il préconise tant, sans pour autant coller parfaitement à sa vision.

Un des véritables défis de la Fondation reste toutefois de partager la passion de la chasse au plus grand nombre, car elle tend à devenir une discipline fermée à une communauté de passionnés et inconnue des contemporains.

À cet effet, la Fondation François Sommer tente d’intégrer la chasse dans ce monde contemporain complexe, tourmenté et souvent autiste. Tout d’abord, en créant un musée qui constitue un véritable pont vers l’exploration du monde de la chasse. Afin de plaire au plus grand nombre et transmettre la passion, le musée de la Chasse et de la Nature repose sur une remarquable collection d’art ancien, moderne et contemporain et propose diverses activités telles que des expositions, visites thématiques, conférences et tant d’autres.

fable du cerf ivre

S’intéressant à l’ensemble de la création artistique occidentale de l’Antiquité à aujourd’hui, la collection recense plus de 9 000 œuvres. Ensuite, par l’intermédiaire de son club qui permet à ses 800 membres de se retrouver entre eux, mais aussi de jouer le rôle d’ambassadeurs pour véhiculer les valeurs auxquelles la Fondation est attachée.

Enfin, le très beau domaine de Bel Val assure sa vocation d’école pour transmettre des savoirs, perfectionner des connaissances, préconiser des principes éthiques dans tous les domaines de la chasse et de la nature. Son succès est tel que l’école reçoit désormais plusieurs centaines de stagiaires chaque année.

Qu’en dites-vous ? Que pensez-vous de l’art de la chasse ? Imposture ou vrai combat de société ? J’attends vos commentaires

Leave a comment

Your email address will not be published.


*