Le parfum – Le destin oublié de Jean Baptiste Grenouille

parfum_grenouille

C’est en me promenant à Paris que l’on m’a parlé du livre de Patrick Süskind – un classique du genre m’aura informé le libraire ce jour là. J’ai découvert l’ouvrage suite à une visite guidée dans Paris, nous visitions un quartier non loin de l’Ile de la cité (à Paris) lorsque fut évoquée cette belle œuvre littéraire.


En effet, la guide nous montrait du doigt une de ces anciennes demeures nous informant qu’il s’agissait des mêmes modèles que ces maisons décrites dans le roman le parfum – un best-seller que tout le monde à lu.. sauf moi.. Quelques jours après, je tombe sur ce livre dans une boutique… une belle surprise car ce bouquin est très prenant

le parfum -_Paris_(France)

Une demeure médiévale à Paris

Le parfum de Suskind et Jean Baptiste Grenouille

L’histoire du livre le parfum nous raconte  les aventures de Jean-Baptiste Grenouille, héros patibulaire au cœur de pierre et aux narines très affutées. Jean Baptiste Grenouille est un de ces héros que l’Histoire choisira d’oublier. Il né dans des conditions atroces et, à la manière d’une tique, survit résiste et n’a besoin de rien ni de personne, il se contente du minimum un point c’est tout !

Un peu comme ces personnages récurrents contribuant aux mystères de Paris (souvenez-vous du barbier de la rue chanoinesse qui massacrait ses clients pour les transformer en gâteaux…)

Bref, Patrick Suskind nous fait découvrir son héros Jean Baptiste Grenouille. Si le jeune homme est discret et lutte pour sa survie. Il bénéficiera dès la naissance d’un don très spécial, son odorat. Cet atout lui permettra d’être embauché chez un maitre parfumeur réputé de la capitale. Jean Baptiste Grenouille s’accroche alors à la vie malgré la crasse les conditions déplorables qu’il subit,


Jean Baptiste Grenouille est un affreux parfumeur

Le jeune homme usera de son flair pour arriver à ses fins, ne lésinant pas sur les moyens (jusqu’aux plus atroces) pour assouvir son unique désir. Concevoir le parfum ultime, la fragrance qui fera de lui le plus puissant des Hommes, le héros capable de contrôler jusqu’au cœur des Hommes. Jean Baptiste Grenouille voudrait-il défier Dieu ?

Sans vous dévoiler davantage sur cette aventure prenante et cruelle. Je ne peux que vous conseiller la lecture du parfum. A voir que cette abominable histoire aura connue un succès dès sa parution (il y a bien 20 ans de cela)

Si vous le trouvez dans une librairie, achetez le sans hésiter où faites le vous prêter. Quand au film du même nom, oubliez le, c’est assez mauvais (voici la bande annonce quand même)


3 Comments

  1. je confirme, pour le livre (que j’ai lu à sa sortie ;-) ) un envoutant bouquin que l’on ne peut lâcher, crash parfois mais c’est tellement bien écrit ……

    je regarde peu les films d’après un livre que j’ai aimé. Bien trop peur d’être déçue. Eh oui en le lisant mon film a moi est tellement passionnant.
    Le seul film d’après un livre que j’ai regardé c’était « Da Vinci Code » mais comme je n’ai pas du tout aimé le bouquin cela n’avait pas d’importance. Et j’ai encore moins aimé le film.
    Bon samedi

  2. pardon pour les fautes !!!

  3. oui, moi aussi j’ai adoré le bouquin.Pour le davinci code, disons que ce n’est pas vraiment ma tasse de thé. le roman est très prenant et facile à lire, mais je trouve l’écriture (ou la traduction..) trop linéaire et un peu ennuyante. Mais c’est vrai qu’on se laisse happer par l’enchainement d’actions assez facilement

Leave a comment

Your email address will not be published.


*