Histoire d’un salaud ordinaire – Didier Daeninckx

didier daeninckx - histoire d'un salaud ordinaire - Didier Daeninckx

Didier Daeninckx est un auteur Français qui a publié de nombreuses nouvelles, romans noirs issus en imbriquant des faits réels et fictionnels dans l’intrigue. J’ai découvert son roman « histoire d’un salaud ordinaire » un peu par hasard chez un revendeur de livres d’occasion parisien et la trouvaille ne m’a pas déplu.

Didier daeninckx nous narre les salauds ordinaire

« L’histoire d’un salaud ordinaire » se situe pendant la seconde guerre mondiale en France et nous narre la vie d’un étudiant en droit – Clément Duprest – qui, à force d’application et de zèle deviendra un flic « ordinaire » qui choisit de ne pas faire de politique. Clément Duprest n’est pas idiot et comprends vite sa place dans la police et chemin faisant il deviendra vite un gradé « ordinaire » – de ceux qui ne remettent rien en question et surtout pas les chefs ainsi que leurs ordres. Au menu, tabassage de jeunes, prequisitions tout y passe jusqu’à bien évidemment la traque des minorités si chère au Troisième Reich.

Ainso, le roman dedidier daeninckx explore avec adresse les tactique qui se mettent en place et les décisions qui se prennent en haut lieu et questionne bien amèrement celui des « héros » pendant la guerre, des terroristes (ici les résistants..), des médaillés et des condamnés.

 

Le socle du roman dedidier daeninckx est donc intéressant car il pose des questions qui demeurent solides et toujours d’actualités (nuit debout ça vous parle ?).

Didier daeninckx  : un roman policier sur la police

La plume de didier daeninckx n’est pas mauvaise et l’histoire cohérente. La semi-fiction nous aide à nous maintenir dans le scénario de l’époque tout en donnant des libertés à l’auteur  quant aux fait qui se sont déroulés – avec ce drôle de sentiment d’avoir d’avoir déjà croisé un monsieur Duprest quelque part.. de l’avoir déjà croisé dans la rue ou aperçu lors d’un dîner entre amis.

Bref un livre à mettre entre toutes les mains par  les temps qui court.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*